Routine capillaire

Objectifs capillaires : mettez en place des actions pendant le confinement

Objectifs capillaires

Toi aussi tu es coincé(e) à la maison ? Une chose est sûre, il y a deux façons de vivre ce confinement : procrastiner ou mettre en place des actions quotidiennes qui te conduiront progressivement vers tes objectifs. Et cela vaut pour atteindre ses objectifs capillaires. Pour en savoir plus, lis cet article.

Le monde connaît une situation sanitaire sans précédent, avec des gouvernements qui ont réagi à la pandémie du COVID-19 en prenant des mesures de confinement presque partout dans le monde.

Tu es donc certainement aussi ans l’obligation de rester chez toi le plus possible pendant encore quelques semaines ! Autant essayer de rester positif-ve et de mettre en place des actions qui te feront progresser sur le plan personnel ou professionnel.

J’ai souhaité apporter mon micro grain de sable, en proposant dans cet article 6 actions qui te feront avancer doucement, mais certainement, vers tes objectifs capillaires.

Dans un premier temps, tu trouveras un plan d’étapes pour booster ta routine capillaire pendant les prochaines semaines. Dans un second temps, je te propose 3 livres, à lire en famille, sur la thématique des cheveux crépus.

 

Objectifs capillaires : je chouchoute mes cheveux !

Tu fais partie des quelques chanceux qui peuvent faire du télétravail, ou bien, tu ne travaille pas du tout ? Alors tu as probablement un peu plus de temps que d’habitude pour prendre soin de ta chevelure et booster ta routine. Ce sera là une étape de plus vers l’atteinte de tes objectifs capillaires. Voici quelques conseils :

 

1. Faire une grosse session wash day par semaine

Qu’est-ce que cela signifie ? Et bien qu’une fois par semaine pendant toute la durée du confinement, tu en profiteras pour réaliser toutes les étapes qui suivent :

  • Prepoo (aussi appelé masque avant shampoing)
  • Shampoing
  • Après-shampoing (tu peux sauter cette étape si tu utilises un leave-in qui fait aussi usage de démêlant)
  • Masque
  • Leave-in conditionner (ou masque sans rinçage)
  • Enfin, application d’un lait capillaire et d’une huile scellante (ou beurre) le lendemain du wash day

Objectif : revigorer tes cheveux et leur apporter une bonne dose d’hydratation et de nutrition, avant de repartir sur une routine peut-être moins longue lorsque tu devras retourner chaque jour sur ton lieu de travail.

2. Prendre le temps de faire poser ses masques capillaires sous une source de chaleur

Ce conseil vaut pour le prepoo, mais aussi pour le masque après-shampoing ! Inutile de rester toute la journée sous une source de chaleur. 20 minutes suffisent. Tu es peut-être en confinement, mais quelque chose me dit que tu as d’autres choses à faire ! 🙂

 

3. Se coiffer pour plusieurs jours

Limite la manipulation de tes cheveux en te coiffant pour plusieurs jours. Favorise, pour ce faire, les coiffures protectrices (tresses lâches, bantu knout out…). Tu as l’embarras du choix. Ceci a pour but de limiter la fragilisation et la casse des cheveux.

 

4. Porter son foulard en satin plus souvent

Ou même mieux : après avoir réalisé une coiffure protectrice, mets ton foulard en satin, et oublie-le pour quelques heures (ou quelques jours 😉 ) ! Laisse-le sur ta tête pendant le ménage pour éviter la poussière, lorsque tu es sur le canapé pour éviter les frottements de la tige capillaire sur le tissu, etc.

 

5. Couper ses pointes

Si tu n’as pas coupé tes pointes ce mois-ci, alors c’est le moment de raccourcir ta coupe de quelques millimètres. Cette action permet de “couper l’herbe sous le pied” des fourches… Si on peut dire !

 

6. En profiter pour réaliser un challenge

Ne pas oublier de porter son foulard en satin pendant toute la durée du confinement, tester une nouvelle huile capillaire en prepoo, rejoindre mon challenge personnel : 7 semaines pour fabriquer 7 produits capillaires au naturel (soit une gamme de soin complète)  …

D’ailleurs, si tu n’as pas lu l’article présentant ce défi, je t’invite à le faire dès maintenant en cliquant ICI. En plus d’apprendre à réaliser tes propres produits et à ne plus être dépendant(e) des marques industrielles vendues en magasins, qui bourrent leurs crèmes / masques / shampoings de cochonneries, ce défi présente plusieurs avantages :

  • Tu peux acquérir de nouvelles connaissances et compétences
  • Les produits à réaliser sont extrêmement simples et rapides : ils ne nécessitent aucune expérience préalable en formulation cosmétique, et la réalisation des recettes ne devrait te prendre que quelques minutes à chaque fois (voir 1 h au grand maximum)
  • En achetant des matières premières, tu réalises des économies significatives puisque tu as de quoi faire plusieurs fois la même recette
  • Je fais partie des personnes convaincues par l’efficacité des produits naturels. Si c’est ton cas, bonne nouvelle ! Tu pourras trouver certains des ingrédients dans ta cuisine !

 

Cheveux crépus, frisés, bouclés… Des livres pour comprendre, rêver et atteindre ses objectifs capillaires en famille

Dans les familles aux cheveux extraordinaires comme les nôtres, apprendre à se coiffer, c’est souvent une affaire de famille ! Les mamans, grandes soeurs, tantes, grand-mères… Nous expliquent comment entretenir et coiffer nos cheveux. Ou bien nous les avons regardé faire depuis petit(e)s.

C’est le moment pour nous de transmettre à nos propres enfants. Et quoi de plus agréable que des livres superbement illustrés pour introduire cela. Vous trouverez ci-dessous trois ouvrages bien notés sur la toile et qu’il me tarde de commander :

Pour info, je n’ai pas encore lu ces ouvrages. Dès réception, je compte les lire et proposer une revue sur ce blog avec mes impressions.

 

Comment des livres sur les cheveux crépus peuvent aider à atteindre ses objectifs capillaires ?

Tout simplement parce que tout le monde n’est pas entouré de personnes qui savent s’occuper de leurs cheveux crépus, frisés, bouclés. Pour les parents d’enfants métisses par exemple (je suis moi-même métissée), cela peut s’avérer un vrai calvaire d’apprendre à s’occuper de cheveux crépus lorsqu’on a pas les bonnes ressources autour de soi.

Dans cette situation, avoir des livres ou des manuels qui expliquent les bonnes méthodes d’entretien, et qui véhiculent des idées et pensées positives sur nos cheveux extraordinaires est un bon début ! 🙂 . Les parents possèdent alors toutes les clés pour que leurs enfants aient de beaux cheveux, mais surtout (et le plus important) pour qu’ils aient confiance en eux !

Si vous vous occupez des cheveux de vos enfants avec amour, ils apprendront à les aimer à leur tour 😀 .

Bien sûr, il existe d’autres ressources comme les vidéos Youtube. Mais les écrans sont omniprésents de nos jours. Je trouve que les livres sont une autre manière de passer du temps de qualité ensemble. Qu’en penses-tu ?

 

Mon propre livre pour enfants ? 

Cela fait depuis plusieurs mois que j’envisage de créer un livre pour aborder la thématique des cheveux crépus avec les enfants. Parce qu’à mon sens, entretenir ses cheveux, les coiffer et en être fier passe par l’éducation capillaire” que l’on reçoit.

Dis-moi dans les commentaires ce que tu as aimé ou détesté dans chacun des livres suggérés au-dessus ? Penses-tu qu’il y ait d’autres aspects à aborder, et qui ont été oubliés ?

Si l’on te proposait de créer un livre pour TOI et ton/tes enfant(s) sur la thématique du cheveu crépu, bouclé ou frisé, qu’aimerais-tu y lire ? Quels sont les conseils que tu aimerais y trouver pour toi ou tes petits ?

Comme à chaque fois dans mes articles, je te demande ce que tu penses. J’écris pour partager, et ces longues lignes n’auraient pas d’intérêt si elles ne t’apportaient pas un minimum de valeur ajoutée. Alors n’hésite pas ! Dites-moi ce que tu aurais aimé lire si ces trois livres proposés au-dessus avaient été écrits pour toi !

 

Merci, et à très vite ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *